11/11/2013

L'aveu d'impuissance de Roger Federer

Andy Murray, en convalescence forcée après son opération au dos, Novak Djokovic et Rafael Nadal jouent plus que jamais les duettistes en tête du classement ATP. Le Masters  n’a fait que confirmer cette évidence malgré la double présence suisse – on a nommé Roger Federer et Stanislas Wawrinka - à hauteur des demi-finales.

Roger Federer clôt la saison 2013 sur une note positive. Après un horrible passage à vide d’avril à octobre, il a corrigé le tir à Bâle (finale), à Paris-Bercy  (demi-finale) et au Masters (demi-finale). Sans pour autant remettre en question la suprématie de Rafael Nadal et Novak Djokovic. Quand le Bâlois défie le No 1 mondial ou le Serbe, le vainqueur est connu d’avance. Cinq matches cette année, autant de défaites à l’arrivée !

Roger Federer, de retour aux affaires, est à la fois proche et si loin du duo de  tête. Ces cinq échecs sonnent comme un aveu d’impuissance. A 32 ans passés, il peut encore dialoguer d’égal à égal avec  David Ferrer, Juan Martin Del Potro et Tomas Berdych, un point c’est tout ! Mais plus avec Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray, qui ont pris leur distance avec l’ex-No 1 mondial.

Face à cette cruelle évidence, Roger Federer peine à masquer sa frustration. A cause de son manque de puissance, de ses sautes de concentration, d’une condition physique à géométrie variable et d’une foule de petits détails, il ne tient plus la distance. Autant d’imperfections que les fulgurances, réminiscence  de sa plus belle époque, ne  suffisent plus à gommer. Pour l’instant…

Car, fort de cette fin de saison enthousiasmante à plus d’un titre, Roger Federer nourrit de grandes ambitions pour 2014. Sa passion pour le jeu est intacte, son génie ne s’est pas envolé d’un seul coup d’un seul. Reste deux inconnues : son dos le laissera-t-il en paix ? Et sa condition physique, le nerf de la guerre, sera-t-elle à la hauteur de ses immenses attentes. Lui seul connaît la réponse  à cette dernière question.

17:01 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.