25/11/2013

Il faut virer Danny Kurmann

Une  nouvelle jouissive est tombée la semaine passée. Selon Le Matin, Reto Bertolotti posera les plaques à la fin de la présente saison. A l’entendre, le responsable des arbitres suisses n’a plus les coudées franches et serait débordé sur sa droite par Ueli Schwarz, l’éminence grise du CP Berne à la Ligue suisse de hockey sur glace. C’est lui qui, par exemple, avait accédé à la demande express du futur champion de Suisse d’écarter abruptement Stéphane Rochette du quart de finale contre Genève-Servette en mars dernier. Bertolotti avait laissé faire Schwarz. Il en paie le prix fort aujourd’hui. Et que Schwarz, ancien piètre entraîneur doublé d’un dirigeant tout aussi pitoyable, ne vienne surtout pas affirmer que l’idée d’un complot contre Genève-Servette a germé dans l’esprit des Welches. C’est l’exacte vérité. Et, à fortiori,  pur mensonge de prétendre le contraire.

La semaine qui vient de s’achever aurait été royale si Danny Kurmann avait décidé de prendre la porte lui aussi. Non content d’avoir saboté les chances de Genève-Servette lors du dernier acte notamment de la finale des play-off en 2010, le zébré zurichois n’a cessé de remettre le couvert et de s’acharner contre l’équipe grenat et Chris McSorley. Bien sûr, le boss des Vernets porte une part de responsabilité dans le désamour que lui porte Danny Kurmann. Mais le plus mauvais arbitre de Suisse, quoiqu’en dise son chef Reto Bertolotti - qui le protège de manière honteuse au lieu de l’expédier en LNB refaire ses gammes - peut se permettre toutes les incartades sans risquer la moindre sanction. N’avait-il pas traité Ronnie Rüeger, l’ex-gardien de Kloten, de con pendant un match en 2010 sans que personne ne s’en offusquât à la Ligue.

On nous dit que Danny Kurmann, avec une dizaine de championnats du monde à son palmarès, est un des meilleurs arbitres de la planète. On veut bien le croire. Car, hors des frontières helvétiques, il doit se montrer impartial – comportement loyal qu’il n’a jamais adopté vis-à-vis de Chris McSorley et notamment pas plus tard que samedi passé à Bienne – et mettre son ego surdimensionné de côté. Il est temps que Danny Kurmann range enfin ses patins et son sifflet.  Le hockey sur glace suisse ne s’en porterait que mieux !


PS: selon Reto Bertolotti, Danny Kurmann est un des meilleurs arbitres du monde. Soit! Mais pourquoi ne figure-t-il pas dans la liste des zébrés retenus pour les JO de Sochi en 2014? Poser la question, c'est déjà y répondre en partie.

 

 

 

16:02 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.