24/01/2014

Wawrinka et les charlatans

Stanislas Wawrinka disputera sa première finale d’un tournoi du Grand Chelem. Une nouvelle étape de sa carrière avec toutes les inconnues que cette situation suppose. Lui, sera seul sur le court avec ses envies, ses ambitions, mais aussi face à ses peurs et à ses émotions qu’il lui faudra gérer au fil du match.

Les marchands du temple - on veut dire les préparateurs et autres coaches mentaux dont on taira les noms pour ne pas leur faire de la publicité gratuite - se sont emparés de l’affaire. A coup de banalités que le commun des mortels serait capable d'énoncer. Parmi les perles retenues, celles-ci:

«Ce n’est pas un match comme tous les autres, mais comme tous les autres, c’est un match!», explique l’un d’entre eux. Génial!

Ou encore: «Wawrinka doit éviter le piège qui consiste à avoir trop de respect et ne pas oublier qu’il est craint par ses adversaire» On s’en serait douté!

Et enfin: «L’enjeu d’une finale est différent. C’est un moment que Wawrinka n’a pas connu contrairement à son adversaire qui, lui, sait où il met les pieds.» Quelle découverte!

Et dire que ces gens-là, peut-être bardés de diplômes, sont écoutés, respectés et payés pour déverser de tels lieux communs. A ce rythme-là, la psychologie du sport a encore de beaux jours devant elle. Hélas…

 

 

 

16:41 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.