16/02/2014

Ls sous doués du micro

On s’en souvient comme si c’était hier. C’était le jour de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Sotchi, commentée sur un ton d’enterrement  par le chef du service des sports de la RTS. Intervention qu’il a terminée sur une envolée cucul-la-praline pour dire que notre télévision nationale n’avait jamais songé à boycotter les Jeux – on s’en serait douté - et couvrirait cet événement planétaire de manière… professionnelle. Un adjectif qu’il ne fallait surtout pas prononcer, car professionnalisme et sports à la RTS font rarement bon ménage. Sauf en tennis et en football notamment…

Dix jours que les Jeux olympiques ont commencé, dix jours de supplice à l’écoute des commentaires médiocres, imprécis, enfantins et ennuyeux des envoyés spéciaux de notre télévision à Sotchi. Même le fade présentateur du Téléjournal de 19h30 a fait pâle figure face à la lumineuse et pétillante Dominique Gisin, le jour de son sacre en descente. Bref, tout sauf du boulot de pro.

Au fond, il n’y a pas à s’étonner du naufrage de la RTS à Sotchi. Un de plus ajouté à tant d’autres. La faute au pseudo chef des sports qui a le don inné d’engager les plus médiocres plumitifs de la profession, à quelques exceptions près quand même. Peut-être pour cacher sa propre incompétence.

Bien sûr, nous direz-vous, rien ne nous oblige à rester scotché devant notre petit écran à l’écoute de la RTS. Sauf que comme vous tous, je paie ma redevance et qu’à ce titre, j’ai droit à un festin de roi. Et non pas à la tambouille servie dans une gargote.

Par bonheur, les consultants - à l’exception de l’entraineur d’un club de première ligue qui ose disserter sur les matches de hockey sur glace - redorent le blason d’une télévision en pleine débâcle sur la neige et la glace de Sotchi.

 

17:25 | Lien permanent | Commentaires (10) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je vous trouve très dur à l'égard de Massimo Lorenzi, il n'est pas si mal que ça
en tant que commentateur et chef du service des sports. D'accord avec vous au sujet de la qualité de ses subordonnés, à quelques exceptions près.

Écrit par : bidouille | 16/02/2014

Comme vous le dites "très justement", en tout cas c'est comme cela que le comprends, tout est la faute à cette insupportable redevance. Et les "fonctionnaires" de cette "institution" en profitent pleinement. Institution qui croulent sous le poids des plaintes et des...condamnations.

http://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr&msg-id=52011

Écrit par : Jean Gowrié | 17/02/2014

Je salue au passage le travail effectué par les employés, les membres et les bénévoles qui ont œuvré pour la Maison Suisse à Sochi.

La visite du président Vladimir Poutine à la Maison Suisse et la dégustation d'une raclette accompagnée d'un verre de vin est une marque de respect que le président a témoigné à la Maison Suisse et à ses intervenants.

En revanche, certains journalistes suisses qui relataient les événements, notamment durant la cérémonie d'ouverture des JO, ne méritent pas grand-chose. Leur travail a été mal fait, comme d'habitude.

Écrit par : Keren Dispa | 17/02/2014

Effectivement, la RTSI peut faire référence dans tous les sports face à la RTS, France Tv ou la RAI. Etant italophone, je ne regarde le sport que sur RTSI depuis de nombreuses années.

Écrit par : michel gioria | 18/02/2014

Ce n'est ni nouveau, ni surprenant.

Il n'y avait guerre que M. Ducarroz qui relevait le niveau et à chaque compétition, je me rappelle, une larme à l’œil, le duo de choc qu'il formait avec Larry Hurras.

Toute bonne chose a une fin, aussi, si vous souhaitez entendre des commentaires dignes d'un nation de hockey, c'est par là que ça se passe => http://sport.rsi.ch/home/channels/sport.html.

Je me suis fait une raison....en tant qu'amateur de hockey.

Il y a pourtant de très bons commentateurs sportifs sur la RTS, dont notamment, Fabrice Jaton.

CQFD

Écrit par : Japhil | 17/02/2014

Comme vous avez raison, j'ai regardé la cérémonie d'ouverture et j'ai pu constaté l'incompétence du responsable du service des sports de la RTS, son commentaire était en dessous de tout ce que l'on peut imaginer: des insinuations stupides concernant la Russie ou Poutine. On se renseigne hors antenne avant de commenter, notemment sur l'Etat civil de Poutine. Jai finalement changer de chaîne et sur France 2 il y avait au moins un traducteur russe!

Écrit par : MGD | 17/02/2014

Bon, c'est quand même un peu l'hôpital qui se moque de la charité, non? Si un entraîneur de première ligue ne peut se permettre un commentaire sur le gratin du hockey mondial, comment pouvez-vous vous risquer à une analyse concernant Roger Federer par exemple? Je suis d'accord avec vous concernant le niveau général du service des sports de la RTS (même si j'espère que l'exception que vous accordez au tennis est sarcastique car je doute de la dimension analytique apportée par la simple annonce du score... essayez Eurosport une fois), mais je crois que ce constat concerne l'ensemble du journalisme sportif suisse malheureusement, presse écrite comprise. Et si le niveau des commentateurs ne s'améliore pas, il faut tout de même relever l'effort fourni par la RTS au niveau de la couverture de l'évènement sur tous les écrans (et même parfois sans commentaire sur le site, parfait!). Par ailleurs, si vous êtes friand de nullité, je vous recommande France Télévisions pendant ces JO où le sexisme et le chauvinisme n'ont d'égal que l'amateurisme! Mais vous n'avez peut-être pas de revanche personnelle à prendre contre ces gens-là...

Écrit par : Raph | 17/02/2014

@MGD
D'accord avec vous. Quelle lourdeur dans ces phrases à répétition suggérant, à propos de tout et de rien, que tout cela traduisait la volonté de puissance de Poutin. Comme si les autres pays organisaient les jeux pour faire oeuvre de charité!
Par contre, nous informer du sport que pratiquaient les représentants solitaires de certains pays c'était trop demander. Pour ne prendre que cet exemple. Car on ne va quand même pas demander à ces grands sportifs de faire un commentaire un peu plus poussé sur la partie de danse classique!

Écrit par : Mère-Grand | 17/02/2014

Je suppose que vous ne suivez pas les commentaires de France Télévision, car vous auriez compris votre douleur. Après 5 secondes, c'est déjà insupportable. Je vous conseille d'essayer. Peut être changerez-vous d'opinion et trouverez performants nos commentateurs !

Écrit par : Jessica Willis | 18/02/2014

L'itw de Rochebin de Dominique Gisin était une caricature de journalisme.

Que dire des allusions faites par les journalistes Sports les jours d'après ?

"Elle ne vous a pas laissé indifférent hein Darius..."

Hier au 19:30, le même s'est vautré dans le sexisme niveau comique troupier.

Qu'ils s'entraînent avec l'élite sportive féminine, ces bœufs de charrue ravaleront leur sexisme.

Écrit par : Nordmann | 20/02/2014

Les commentaires sont fermés.