26/12/2014

Chris McSorley, Monsieur Bricolage

Chris McSorley a été gâté pour les fêtes de Noël. Comme le président François Hollande, il a reçu une boîte à outils toute neuve. Conquis, le nouveau Monsieur Bricolage de Genève-Servette s’est aussitôt mis à l’ouvrage. A la veille de la Coupe Spengler, il s’est séparé d’un très bon ouvrier, Juraj Simek, au prétexte qu’avec les arrivées de Matthew Lombardi et Cody Almond, il ne pouvait plus lui offrir un temps de jeu à sa convenance, et Paul Ranger, un pétard mouillé, qui a explosé à la gueule du chef, l’unique responsable de ce grand pschitt !

Chris McSorley pourrait connaître de nouvelles désillusions à l’avenir. Le retour au bercail du Messie Matthew Lombard s’apparente pour l’instant à un retentissant flop. Après quatre matches seulement sous le maillot de Genève-Servette, le Canadien compile déjà une fiche de -4 (présence sur la glace lors des buts marqués ou encaissés par son équipe). Presque aussi médiocre, soit dit en passant, que celle de Noah Rod (-11, mais après 32 parties quand même) qui, depuis que le boss a voulu changer sa partition, a perdu tous ses repères. L’étoile pâlissante (filante?) des Grenats affiche la pire statistique du club avec Dario Trutmann (-15), encore une trouvaille fumeuse de Monsieur Bricolage.

Reste que la meilleure équipe que Chris McSorley n’ait jamais dirigée (sic) peut pavoiser: elle figure du bon côté de la barre, contrairement à Fribourg-Gottéron, qui galère à l’avant-dernière place du classement. L’effet psychologique provoqué par le licenciement d’Hans Kossmann, à qui une certaine presse a trouvé tous les défauts du monde, s’est vite estompé. À son tour, Gerd Zenhäusern découvre le manque d’orgueil, de leaders et de révolte de son équipe. Bienvenue au club! On lui souhaite tous nos bons vœux et bien du courage dans sa mission (impossible?) de mener Fribourg-Gottéron dans les séries finales.

 

 

 

15:15 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

on comprend mieux pourquoi ce fauteuil de McSorley au français handicapé revenu pleurer misère devant les élus genevois:

http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2014/12/16/conte-de-noel-chris-mcsorley-offre-une-chaise-roulante-d-une-valeur-de-25-0.html

cet handicapé français s'était permis, après avoir pleuré à l'Hospice pour se faire attribuer un "job aménagé" au titre de frontalier + aides, de tout envoyer promener et rejeter toutes offres des services sociaux genevois, avant de revenir exiger - et réussir - à se faire passer pour un geneveois ayant-droit à tout

Écrit par : genevois déshérité | 27/12/2014

Je ne connais pas grand chose au hockey, mais comme ma fille est une fan du GSHC, je me fais parfois des matchs. Je me suis même résigné à acheter ma première TV pour qu'elle puisse suivre ses chouchous et m'expliquer la règle du hors-jeu.
Je ne sais pas ce qui vous gêne chez le boss, mais avouez que ce que lui et ses joueurs nous offrent à Davos a de la gueule.

Écrit par : Pierre Jenni | 31/12/2014

Les commentaires sont fermés.