02/02/2017

Genève-Servette fait pschitt!

Genève-Servette n’inscrira pas pour la troisième fois de son histoire son nom sur le trophée de la Coupe de Suisse de hockey sur glace. Pour tout dire, il s’est montré indigne de ses illustres prédécesseurs, vainqueurs en 1959 et en 1972, mercredi à Kloten. Aucune émotion, aucun sens du sacrifice, aucune envie, des mercenaires aux abonnés absents, des erreurs de juniors en défense, un encéphalogramme plat, quoi: n’en jetez plus la coupe est pleine!

Après deux victoires de rang de Genève-Servette en championnat contre Fribourg et Davos, le soufflé est déjà retombé. Comme si la Coupe de Suisse constituait un enjeu mineur. A Kloten, les Grenat ont ressemblé – c’est à peine si on exagère le trait – à Fribourg Gottéron en pleine déconfiture à l’heure actuelle. Or, à ce qu’on sache, ils n’ont pas encore assuré mathématiquement leur participation aux séries finales. Chris McSorley n’a pu que constater l’ampleur des dégâts. « Mes leaders ne sont pas descendus du bus », disait-il, dépité, à la fin de la finale. Ses défenseurs aussi!

Le retour de Goran Bezina, considéré comme le No 6 par Chris McSorley au moment de son départ à Zagreb en KHL à la fin de la saison passée – un jugement qui, s’il est sérieux, interroge sur les compétences de l’Ontarien en matière de hockey sur glace – redistribuera les cartes au sein de la défense servettienne, orpheline de son patron. Et c’est tant mieux après le naufrage de Kloten…

 

11:06 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.